Le prélèvement à la source : source de nombreux questionnements

Prélèvement à la source : ce qui change

Le prélèvement à la source va être mis en place à compter du 1er janvier 2019. Que vous soyez salarié ou indépendant, retraité ou demandeur d’emploi, ce nouveau mode de prélèvement des impôts concerne tout le monde.
Quels sont ces changements ?
Quel taux d’imposition ?
Quelles conséquences sur mon pouvoir d’achat ?

Décryptage de cette réforme majeure du mode de collecte des impôts.

Avec le prélèvement directement sur mon salaire : l’impôt est payé quand le revenu est perçu !

Actuellement lorsque vous vous acquittez de vos impôts, vous observez un décalage d’une année entre la perception de vos revenus et leur imposition. La réforme de l’administration fiscale a pour objectif de supprimer ce décalage afin que vous payiez vos impôts sur les revenus de l’année en cours et non sur ceux de l’année précédente.
Concrètement à compter du 1er janvier 2019, vous paierez vos impôts sur les revenus de 2019 : une somme adaptée en temps réel à vos ressources et à votre vie.
Et les revenus 2018 ?
Pour éviter une double imposition la loi exonère d’impôts les revenus de 2018. Une année blanche, qui permet une transition en douceur. Mais attention, vous aurez tout de même à faire votre déclaration de revenus au printemps 2019 !

Mon taux d’imposition : imposé ou personnalisable ?

Par défaut votre taux de prélèvement correspondra au taux de votre foyer, calculé sur votre dernière déclaration de revenus (2017).
Cependant, la vie est faite de situations particulières que l’administration fiscale prend en compte.
Vous êtes en couple et il existe une grande disparité de revenus avec votre conjoint ?
Vous percevez en complément de votre salaire des revenus importants que vous ne souhaitez pas communiquer à votre employeur ?
Tous ces cas de figures sont prévus.
Les conjoints qui le souhaitent pourront opter pour un taux individualisé. Les salariés ne sont pas dans l’obligation de transmettre leur taux personnalisé à leur employeur qui appliquera alors un taux dépendant uniquement du montant de votre rémunération, sans connaître votre situation familiale et financière.

Comment me préparer à ce changement et quelles sont les étapes à venir ?

Dès le mois de janvier, vous pourrez donc lire clairement sur votre fiche de paie (ou bulletin de pension, ...) le montant de votre imposition. Comme cet impôt sera imputé directement sur votre salaire, votre revenu mensuel va connaître une baisse en conséquence. Cette baisse de revenu sera compensée par la suppression des prélèvements trimestriels ou annuels que vous effectuiez jusqu’alors.

Notre conseil : Anticipez ! Les sommes que vous mobilisez habituellement pour régler vos impôts seront simplement réparties autrement sur l’année.

Pour faire le point sur votre situation et réorganiser vos dépenses mensuelles ou mensualités de crédits en fonction de vos capacités financières, n'hésitez pas à contacter votre conseiller Creatis qui vous accompagnera afin de trouver la solution la plus adaptée à votre situation !

Vous pouvez nous contacter :